Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 février 2016

366 réels à prise rapide : Musique

Est-ce de la musique le grésillement que je perçois des écouteurs de la passagère en face de moi ? Ou sont-ce des acouphènes ? Ah non, parfois ça s’arrête. Le rythme est voisin de celui du train. Tiens les commères ne sont pas montées dans le wagon, aujourd’hui ! Souvent je préfèrerais qu’elles écoutent quelque chose au lieu de bavasser sur tout à chacun.

19:52 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 22 février 2016

366 réels à prise rapide : Quelque chose écrit sur un objet.

J’observe le porte-clef qui décore le sac de ma voisine de train. Il y a quelque chose d’écrit sur cet objet. Dame, elle vient de tourner son sac, de mémoire c’était « Lollipops » ou un truc du genre. Je ne suis guère branchée mode.

19:48 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 21 février 2016

366 réels à prise rapide : Hygiène

Hygiène ? Aucune inspiration. Veuillez laisser ce blog aussi propre que vous l’avez trouvé.

21:21 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 20 février 2016

366 réels à prise rapide : Ce qui pourrait me faire passer pour fou

Ce qui pourrait me faire passer pour fou ? 
- Rien, je suis déjà folle ! N’ai-je point soumis l’idée à l’IUT de repeindre les pelouses en rouge parce que je n’aimais pas le vert ? Ce qui fit frémir le prof d’arts plastiques, pourtant féru d’art contemporain, craignant que je passe à l’acte dans ces locaux classés  « Monument historique »

22:00 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 18 février 2016

366 réels à prise rapide : Sonnerie

Dimanche soir, il faudra remettre en route le réveil, et être réveillée cinq jours sur sept par la sonnerie du réveil. Même si bien souvent, je m’éveille avant. Ces vacances-ci, je m’éveillais naturellement, bien plutôt, avec le lever du jour.

21:29 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 17 février 2016

366 réels à prise rapide : Certitude absolue

Certitude absolue : Les vacances sont finies, s’il pleut ici aussi, la température n’est point la même. Il faut chercher ce que je vais faire à manger et non plus choisir au buffet ou sur la carte des menus. Et surtout plus de baignade au réveil dans le lagon, c’est ce qui me manque le plus.

19:42 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 16 février 2016

366 réels à prise rapide : Liste à faire demain sans faute.

• Augmenter le temps et la distance à vélo
• Transférer les photos sur l’ordinateur
• Commander du fuel
• Acheter l’abonnement Uzuel
• Laver le linge des vacances
• Repasser
• Remplir le réfrigérateur 
• Savourer le fait d’être encore en vacances et non un robot

21:18 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 15 février 2016

366 réels à prise rapide : Serrer

Serrer les dents, serrer la vis, serrer les boulons, se serrer la ceinture, rien de bien positif n’est associé spontanément à ce verbe ... Hormis peut-être kolé-serré, quoique ... Je préfère Soca dance !

21:49 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 14 février 2016

366 réels à prise rapide : Actions de votre corps, que des verbes.

Se lever, enfiler son maillot de bain, découvrir les Mauriciens installés sur la plage, nager dans le lagon, échanger avec ce monsieur qui attire les poissons multicolores en leur donnant du pain, les observer, sortir de l’eau à regret, se doucher, petit-déjeuner, se laver les quenottes, prendre le bus, payer son ticket, oser descendre à un autre arrêt, errer dans la ville, photographier, passer dans le tunnel, voir enfin les bateaux, humer la mer, le port, écourter à cause de la pluie qui s'invite à 13 heures comme hier, se restaurer d’un plat indien, espérer que la pluie cesse, regretter de n’avoir pas récupérer la cape prêtée, se résoudre à rentrer, ne pas céder à la tentation du « 100 roupies, parapluie, parafeu », tremper ses pieds moult fois dans les flaques, trouver l’autre gare routière, attendre, regarder les bus passer, décrypter leurs destinations, voir enfin le sien, s’asseoir, s’essuyer avec le morceau d’essuie-tout qui traîne toujours dans la poche, descendre, s’abriter, observer la gouttière qui n’a plus de tuyau de descente, presser le pas pour rejoindre l’hôtel, ne pas glisser sur le carrelage, peiner à ouvrir la porte de la chambre avec la clef magnétique, se préparer un thé, le déguster, écrire dans le cahier, sonner au 124, discuter avec la copine sur sa terrasse en savourant un café pour Elle, un thé pour moi, papoter, réaliser que la pluie s’est arrêtée, préparer les affaires de plage, retrouver les locaux que la pluie n’a pas fait fuir, se baigner, initier le fils de la copine à voir les poissons à travers son nouveau masque, photographier le soleil qui décline, mais point de vrai coucher de soleil, regagner l’hôtel, se doucher, enfiler une robe, recevoir une rose du serveur (pour la saint Valentin), observer les amoureux venus dîner pour ce repas exceptionnel (1 500 roupies), apprécier les vérités et surtout les sushis à volonté, retrouver le calme de sa chambre, lire les guides pour préparer l’excursion de demain, lire quelques pages de « Dialogue avec mon jardinier », sombrer dans les bras de Morphée ...

19:38 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 13 février 2016

366 réels à prise rapide : Végétal

Sur l’île, les touristes sont déçus par la pluie. Ils oublient ce que tout Breton sait. Si le végétal s’épanouit, c’est qu’il est copieusement arrosé. Donc si les images d’une nature luxuriante les ont séduits, il fallait en déduire que l’eau serait en abondance. Elle tient sa promesse. La différence avec la Bretagne ? Une heure après la fin de l’averse, la plage est sèche, on a même oublié qu’il a plu trois heures durant.

21:12 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 12 février 2016

366 réels à prise rapide : L'imprévu

Nous étions décidés à aller jusqu'à Baie du Cap avec le bus. Nous nous sommes renseignées auprès d’un autre voyageur. Nous montâmes dans le bus et nous le vîmes longtemps discuter avec le chauffeur. Quand il y monta, il vint nous expliquer que le bus repartirait à 14 heures soit quelques minutes après notre arrivée. Cet imprévu nous décida à n’aller qu’à Rivière Noire. Le lendemain, nous apprîmes que l’Île était en risque « Pluie torrentielle ».

parapluie_10_2_2016.jpg

19:31 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 11 février 2016

366 réels à prise rapide : Noir

Schwarz , black , سواد  , negre ,   黑  ,  svart , negro , noir,  μαύρο ,  שחור , fekete , nero , 黒 , zwart , preto ,  negru , nwêr

18:58 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 10 février 2016

366 réels à prise rapide : Note

Pas facile d’antidater une note !

18:30 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 09 février 2016

366 réels à prise rapide : véhicule

 

Louer ou ne pas louer un véhicule ? Ma nature me pousserait à utiliser les transports locaux, ils permettent les rencontres, de mieux percevoir la vie, comme les marchés. Mais j’ai envie d’une visite particulière, et je ne suis pas certaine de pouvoir y accéder en bus.

00:27 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (2)

lundi, 08 février 2016

366 réels à prise rapide : Tourne

Inquiétude : Toutes les roues vont-t-elles tourner aujourd'hui ?
Les roues de la voiture pour rejoindre la gare ? Celles du train pour rejoindre la capitale ? Celles du bus ou du R.E.R pour rejoindre l’aéroport ? Celles du chariot pour soulager mon dos ? Celles de l’avion pour s’élancer ?

06:11 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (1)

dimanche, 07 février 2016

366 réels à prise rapide : Presque

Ce sera presque la même heure, 7 h 19 au lieu de 7 h 25 ; presque le même quai, celui d’en face le T.E.R que je prends habituellement.

18:20 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 06 février 2016

366 réels à prise rapide : Celui ou Celle qui dit "oui"

Dire « Oui » à quoi ? En bonne Normande, ou ma pensée technologique, font que je suis plutôt « Ni oui, ni non ». Pour écrire vrai, c’est « Oui mais ... »

18:17 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 05 février 2016

366 réels à prise rapide : Vêtement

Qu’emporter ? Question qui me trotte dans l’esprit depuis quelques jours, en réalité depuis que je sens que je vais partir. Quand je retiens des vacances, j’appréhende toujours une farce de la vie qui viendrait perturber mes prévisions. Là ce sera peut-être une manifestation de taxis. 
Mais présentement, quels vêtements vais-je prendre ? Trop encore ! L’hiver est doux, j’ai du mal à réaliser qu’il fasse encore plus chaud. Si je pense avoir fini le poncho en serviette micro-fibre avant de partir, je n’ai pas eu le temps de me faire une jupe-culotte. Je ne pensais pas que découdre (pour faire le patron) me prendrait autant de temps. Qui plus est, je cogite toujours trop, rien n’est simple pour Moi. Il me faut du temps ... Ah ! Si je pouvais être en retraite ou au moins bénéficier d’une C.P.A., j’aurais le temps et le loisir de créer.

18:13 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 04 février 2016

366 réels à prise rapide : Ça me regarde.

Puisque ça me regarde, alors, je ne vous écris rien !

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

20:52 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 03 février 2016

366 réels à prise rapide : Question idiote

La question [que l’on pense] idiote est souvent révélatrice. Ce fut le cas la semaine passée. Lors de l’entretien, on me demanda si j’avais une question ... J’en avais même quatre ! L’une d’elle fut : « Si je postule sur ce poste, est-ce que je reste titulaire de mon poste actuel ? 

- Ah non ! Bien sûr.

- Mais alors pourquoi le collègue qui vient de laisser son poste pour faire conseiller garde-t-il le bénéfice du sien ?

- Ah ! Ce n’est pas pareil. Lui, on l’a appelé, on lui a demandé. »

Cette question idiote m’a permis de vérifier comment les représentants des services de l’état conçoivent l’égalité et l’abolition des privilèges.

Question idiote du jour : Pourquoi ai-je oublié de recharger la tablette et le téléphone cellulaire ?

Le positif : N’étant pas rivée sur mon écran, j’ai eu envie de photographier ma voisine en train de dessiner... 

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

18:19 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 02 février 2016

Citation lue dans le Mag du Monde

Si un jour on m'avait dit que je citerai Christine Lagarde !!!!!!! mais cette citation me va bien :

« Les femmes sont comme des sachets de thé, elles révèlent leur force quand on les plonge dans l’eau »,

Le Monde2

22:52 Publié dans Pensées | Lien permanent | Commentaires (0)

366 réels à prise rapide : Par deux

Par deux ? 

Mes chaussures, mes lunettes donc mes yeux, mes chaussettes, mes chaussettes, les gants, les sièges du T.E.R., les roues des bicyclettes, les témoins de Jéhovah (Tiens le correcteur orthographique connaît ce mot, quel signe doit-on y voir ?), les gendarmes motorisés, les baguettes dans les restaurants asiatiques, les jumeaux, les amoureux, au mieux les élèves rangés,  ma retraite ... Mais là, c’est divisé par deux !
Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:40 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (1)

lundi, 01 février 2016

366 réels à prise rapide : Coup

Samedi une de mes chaussures a pris l’eau, la semelle est fendue. Moins d’une année que je les ai achetées. Du coup, j’ai ressorti la paire que j’avais achetée l’an passé. Petit plaisir, mes pieds rentraient dedans, petit inconvénient, elles ont un léger talon, il faut que je me réhabitue.

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:19 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (2)

dimanche, 31 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Moment lumineux

Peu de lumière, ce jour. Non le moment lumineux a été celui de la recherche sur le net pour tenter de comprendre pourquoi j’ai vomi trois fois cette semaine. J’ai trouvé une explication plausible. J’adore décrypter les messages de mon corps, j’aimerais mieux tout rééquilibrer en faisant du sport. J’en veux à ces bougres, celui qui nous a supprimé le mercredi matin, ceux qui n’ont pas validé mon examen l’an passé.
Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:19 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 30 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Oublié de

J’ai oublié de passer à la pharmacie et à la médiathèque renouveler mon stock de D.V.D., tant pis je repasserai en regardant un film d’ARTE + 7. À l’atelier « Travaux d’aiguilles » j’avais oublié mes épingles. Et j’ai oublié de publier mes réels ... Qu’importe, j’antidaterai !

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:21 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 28 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Bu

J’ai vu

Tant d’abus,

 

La coupe est pleine

Ce n’est pas de veine,

 

J’aurais bien bu

Ça ne soulagera pas ma peine.

 

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:23 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (2)

mercredi, 27 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Journée des pieds

Peu de marche à pied aujourd'hui, il a plu sans discontinuer. Par contre, de crainte d’être retardée par les manifestations, j’ai fait le pied de grue pendant une heure en attendant mon entretien. Ayant bon pied, bon œil je n’ai pas manqué de remarquer que pour rejoindre les services de l’éducation nationale, il fallait prendre la sortie d’un centre commercial, le plus cocasse étant que les services se trouvent derrière Pôle Emploi ! Que de symbolique. 

J’ai passé un entretien qui lui m’a bien cassé les pieds. Diantre que j’ai du mal à accepter ces hiérarchiques tous formatés, c’est vrai qu’ils se cooptent. Peut-être parce que je ne portais pas de pied-de-poule ? D’aucuns doivent me penser bête comme mes pieds, même si je n’ai jamais perdu pied. Je peux toujours leur faire un pied-de-nez en ne participant pas au mouvement ! Ce qui ne les gênera pas outre-mesure. 

Texte écrit dans un bouchon à Chateaulin. Les piétons du chemin de halage vont plus vite ! J’ai eu peur un moment d’avoir les pieds dans l’eau avec l’Aulne en crue.

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

 

22:18 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (2)

mardi, 26 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Numéro en couleur

Dans mon esprit, couleur s’apparente à « arc-en-ciel », j’aime sa magie, comme une farce de la vie, il pleut et soudain le paysage se pare de ces sept couleurs lumineuses. Il n’est pas rare que je fredonne « Over the rainbow ». J’ai beau avoir plus ou moins compris le principe, je suis toujours sous le charme. Imaginez quand il se double ! Alors parfois, je range feutres, crayons de couleur selon son ordre. Je ne suis point la seule, de nombreux produits mis à la vente, utilisent ce principe. Bien souvent, le puriste est frustré : il n’y a que six objets ! Alors du rouge, de l’orangé, du jaune, du vert, du bleu, de l’indigo ou du violet, qui est le sacrifié ?

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !

@ suivre … ou pas !

23:24 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 25 janvier 2016

366 réels à prise rapide : Ce qui vous empêche d'écrire

Un projet « écriture » s’associe à un projet « lecture ». Pour qui écrit-on ? Ce qui m’empêche d’écrire, c’est le lecteur, la lectrice. J’aurais beaucoup à écrire sur l’évolution de mon métier, et ça n’ira pas dans le sens du poil, mais quid si un « supérieur », qui n’est que hiérarchique, découvre ces écrits ? Tant que je ne serai libérée de l’obligation de travailler, ma liberté de paroles est auto-réservée, pas certaine qu’une fois délivrée, j’ai envie de gaspiller mon temps. Pour exemple, il n’y a qu’à voir ce qui est arrivé à Jacques.
À travers, l’écriture, ce sont souvent des fragments autobiographiques qui se réveillent, là aussi, je n’ai pas envie d’affronter lectrice ou lecteur.
Enfin écrire requiert un talent que je n’ai pas, et du temps. J’avoue que la photographie est beaucoup plus rapide, mais là aussi, je me retiens de photographier l’essentiel de la vie : les gens, par respect du droit à l’image.

Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

23:02 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 24 janvier 2016

366 réels à prise rapide : C'est long !

C’est long une vie à attendre de pouvoir enfin la vivre telle qu’on l’entend. Je pense souvent à la nouvelle de Kafka (?). C’est facile dans les textes, mais les angoisses sont là. 
Messieurs qui pensent avoir « sauvé » les retraites, condamner les gens à travailler plus, je ne suis pas sûre que ce soit rentable économiquement. Non, que je fasse mal mon travail, j’ai une conscience professionnelle, mais delà à y aller avec entrain, avec allégresse, que nenni !
Une idée déjà lue, il y a quelques années mais redécouverte puis voire !
@ suivre … ou pas !

22:53 Publié dans 366 réels | Lien permanent | Commentaires (0)